Pionnière de l’entrepreneuriat féminin

Dernière mise à jour : 25 sept.


▶️ Sarah Breedlove voit le jour le 23 décembre 1867 dans le village de Delta, en Louisiane, deux ans après l’abolition de l’esclavage aux États-Unis. Cinquième d’une fratrie de six enfants👦🏾 👧🏾 👨🏾👦🏾 👧🏾👦🏾, elle est la première à naître libre. Ses parents, Owen et Minerva Anderson Breedlove travaillent dans des champs de coton et la famille vit dans des conditions misérables. Elle est contrainte de rejoindre ses parents dans les champs de coton☁️, à 5 ans.


▶️ Sa mère décède de la fièvre jaune🤒 lorsqu’elle est âgée de 7 ans. Son père meurt 👤deux ans plus tard. Elle se retrouve donc orpheline à 9 ans. À l’âge de 10 ans, pour échapper à l’épidémie et à la récolte du coton☁️, Sarah part habiter avec sa sœur aînée Louvenia et son conjoint Jesse Powell à Vicksburg, dans le Mississippi. Ce dernier est très violent. À cette période, elle occupe un emploi de domestique.


▶️ Le comportement cruel de son beau-frère insupporte Sarah. Afin de fuir cette atmosphère, elle se marie 👰🏾, en 1881, à l’âge de 14 ans avec Moses McWilliams, un ouvrier👷🏾. En 1883, elle donne naissance à leur fille A’Lelia👶🏾. Son conjoint décède 👤quatre ans plus tard.


▶️ Seule pour subvenir aux besoins de son enfant. Sarah s’installe à Saint-Louis, dans le Missouri, où elle retrouve ses frères. Dans cette ville, elle devient blanchisseuse pour des familles et suit des cours du soir✍️. Puis, elle rencontre John Davis qui l’épouse le 11 août 1894 👰🏾. Cet homme alcoolique🍹, infidèle et peu travailleur la maltraite. À cause du stress, de mauvaises conditions de vie et d’absence d’eau courante🛀🏿, elle développe une maladie du cuir chevelu qui provoque une calvitie partielle 😱. Sarah prend alors son existence en main et quitte son mari en 1903.


▶️ Pour retrouver une belle chevelure🙎🏾, elle essaye de nombreux remèdes, puis elle découvre les soins capillaires d’Annie Turnbo Malone et devient l’une de ses commerciales à Denver. Ainsi, en 1905, Sarah cumule son emploi de vendeuse à domicile et de cuisinière 🍗chez un pharmacien.


▶️ En 1906, Sarah convole en troisièmes noces 👰🏾 avec le journaliste Charles Joseph Walker. Elle se nomme désormais Madam C. J. Walker.


▶️ Lasse de travailler pour Annie Turnbo Malone😓, Sarah confectionne son propre produit 💡qu’elle teste sur ses cheveux. Celui-ci s’avère efficace👍. Sarah le baptise Madam Walker's Wonderful Hair Grower (merveilleux activateur de pousse capillaire de Madame Walker).


▶️ Elle sillonne les États du Sud et les grands centres urbains du Nord 🚙pour promouvoir son produit auprès des femmes noires. Pour cela, elle organise dans chaque ville d’immenses séances de démonstration et de vente🗣, tandis que sa fille prépare et expédie les commandes 🎁depuis Denver. Charles Joseph Walker assiste Sarah au quotidien et notamment dans sa politique de communication✍️. Elle est ainsi la première à utiliser la méthode marketing « avant-après » pour prouver l’efficacité de ses soins.


▶️ Le produit de Sarah rencontre un véritable succès🏆. Elle le rebaptise « Méthode Walker de Soin des Cheveux ».


▶️ En 1908, la famille déménage à Pittsburgh. Elle y ouvre une école de coiffure et un salon de beauté 💄qui ne désemplit pas.


▶️ La cheffe d’entreprise ambitieuse, accompagnée de son mari, part ensuite pour Indianapolis avec le doux rêve de faire construire une usine. La Madam C. J. Walker Manufacturing Company est bâtie en 1910🏤. Le couple divorce la même année.


▶️ La société est prospère. Au fil des ans, Sarah recrute et forme des milliers de femmes. Ainsi, en 1917, elle revendique la formation de près de 20 000 femmes.


▶️ Madame Walker est la première femme américaine à devenir millionnaire 💰à la sueur de son front.


▶️ Grâce à sa richesse et sa notoriété, Sarah exprime ses opinions politiques. Elle met sa fortune 💰 au service de la défense des droits des femmes et des Afro-Américain(e)s à travers des donations.


▶️ Elle décède 👤 le 25 mai 1919 à Villa Lewaro à New York, à l’âge de 51 ans à la suite de complications d’hypertension artérielle.


▶️ De nos jours, dans les rayons des magasins Sephora 💅🏼aux États-Unis, on peut trouver des soins capillaires de la marque MCJW Beauty, inspirés de la gamme de produits de Madam C. J. Walker.


Vous avez aimé cet article et vous souhaitez que je rédige votre portrait.

Alors, n’hésitez pas à me contacter.

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout